20180922 Ouest France rencontre google photo p

Floriane Fay, Charlotte Radvanyi et Pierre Rettig de Google Rennes, en compagnie de Yannick Kerlogot (2e à gauche), député de la circonscription.

Mettre en connexion un géant d'internet et les acteurs locaux, tel était le souhait du député. Un voeu réalisé hier, via une rencontre entre des patrons et des représentants de Google.

L'initiative

Jeudi matin, Yannick Kerlogot, député LREM de la circonscription, a initié une rencontre entre trois représentants de Google Rennes et une vingtaine d'acteurs économiques, ainsi que des élus du territoire Centre ouest breton. « L'objet de cette première rencontre est de réfléchir à la façon d'adapter l'offre de Google en Centre-Bretagne, explique le parlementaire. Il s'agit d'allier les réponses de l'État et du secteur privé au double enjeu que sont l'accès au numérique et le mécénat de compétences. »

Car si d'ici la fin du mandat présidentiel, « plus aucune zone blanche ne doit subsister, en termes de téléphonie », les compétences numériques, elles, doivent également être acquises. Et le chèque Pass numérique, ouvrant une formation aux fondamentaux d'une durée de 10 à 20 h, à lui seul, ne permettra pas à un commerçant de créer son site internet ou sa boutique en ligne... Aussi, Floriane Fay, Charlotte Radvanyi et Pierre Rettig, trois membres de Google Rennes, ont présenté à l'assistance les possibilités offertes par la filière Google numérique.

Une formation avant Noël

« On constate un réel décalage entre l'utilisation que l'on fait au quotidien d'internet et l'usage qu'en font les professionnels, souligne Floriane Fay. Très peu d'entre eux profitent d'une visibilité en ligne. » Et pour y remédier, les trois représentants du « Géant de l'internet » ont annoncé que des formations pouvaient être mises en place sur le territoire, gratuitement.

« Il n'est pas question de nous substituer à l'association Ty Numérik ou aux organismes qui proposent déjà des sessions dans ce domaine. Nous travaillerons en collaboration avec les acteurs locaux, indiquent-ils. Il est plutôt question de compléter l'offre. Pour permettre aux professionnels d'avoir de belles vitrines sur le net et leur permettre d'élargir leur zone de chalandise. »

Un premier rendez-vous qui donnera lieu à la mise en place d'une formation collective, probablement dans les locaux de Ty Numérik, avant Noël. Une initiative certes saluée. Mais qui ne résout pas les gros problèmes de connexions rencontrés par les habitants, dont nombre de professionnels du Pays Cob.